Trois lieux à (re)découvrir cette année

Château Gaillard Trois lieux à (re)découvrir cette année © Château Gaillard

Publié le 19/04/2016

Nous vous proposons de découvrir, ou de redécouvrir c’est selon, trois monuments de Touraine situés un peu hors des sentiers battus. Les jardins du roy de château Gaillard (Amboise), le nouveau visage du Prieuré Saint Cosme (La Riche) ou les petites histoires de famille à Montpoupon (Céré-la-Ronde), nous parions qu’ils vont vous surprendre !     

Château Gaillard (Amboise), le paradis oublié.

Château Gaillard, c’est une histoire rare et étonnante : celle d’un domaine royal qui était totalement tombé dans l’oubli, et qui reprend vie grâce à l’action d’un propriétaire passionné.  Ce domaine amboisien fut autrefois un jardin splendide travaillé par le célèbre moine napolitain Dom Pacello (arrivé d’Italie, celui-ci fut le maitre jardiniste des rois Charles VIII, Luis XII et François Ier). C’est  Charles VIII qui lui avait offert le lieu, situé à proximité du Clos Lucé.

Rouvert doucement en 2015 après des années de travaux colossaux pour lui redonner sa splendeur, c’est sa première vraie saison d’ouverture. Il retrouve aujourd’hui des couleurs aux teintes dégradées d’orange et de jaune : une magnifique collection d’agrumes est en effet mise en place. Celle-ci fait écho aux premiers orangers implantés en France, dans ce même jardin, par Dom Pacello. Château ouvert tous les jours, sauf le lundi, du 14 juin au 18 septembre, de 13h00 à 19h00Plein tarif : 10 €. 

Le prieuré Saint Cosme (La Riche), année 2.

Paysagistes, architectes, conservateurs, archéologues, jardiniers et des entreprises spécialisées ont œuvré ensemble pendant deux ans pour mener à bien un projet d’envergure : rénover le bâti et reconstruire les jardins du Prieuré Saint Cosme (musée Ronsard), à La Riche.

Résultat ? 1 000 m² de murs restaurés, 500 m² de platelages de bois posés, 250 arbres plantés, plus 7 000 plants d’arbustes, de vivaces, de bulbes, de légumes et de rosiers dont les variétés sont citées par Ronsard dans ses écrits. Sur près de 4 hectares, et dans le cadre d’une création résolument contemporaine, 23 espaces-jardins sont désormais ouverts à la visite.

Après une année pleine durant laquelle la végétation a pu tranquillement reprendre son essor, le printemps 2016 est une belle occasion d’aller redécouvrir ce lieu situé aux portes de Tours. À noter qu’à compter du 28 mai, une exposition de l’artiste Georges Rousse sera présentée. Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h00 à 18h00. Plein tarif : 6 €. 

Le château de Montpoupon (Céré-la-Ronde)

On l’a longtemps connu pour son musée de la chasse à courre, mais en 2016 le château de Montpoupon a décidé de nous dévoiler davantage une part plus personnelle de son histoire, celle de la famille qui l’habite depuis des générations, depuis 1857 pour être précis ! De la chambre de la jeune Solange, aux écuries chérie par Bernard le cavalier émérite, on découvre comment vivait une famille au quotidien dans ce « chez soi » atypique… de superbes objets (jouets, vêtements, utilitaires…) témoignent au fil des salles des évolutions et des petites révolutions qu’a connu le château, notamment au 20ème siècle.  Une chouette histoire ! Château ouvert tous les jours de 10h00 à 19h00 – Plein tarif : 9 €. 

Vos vacances en Touraine, Val de Loire.

Retrouvez toutes les informations touristiques sur le site de l'Agence départementale du Tourisme de Touraine : hébergementschâteaux de la Loirela Loire à VéloToursAmboiseChinonLochesla route des vins...

Ici, vivre est un art L'Europe soutient la démarche qualité sites
L'Europe soutient la démarche qualité sites