Les 500 ans de la Renaissance en Val de Loire

Durant notre scolarité, les cours d’Histoire passent en revue une longue période, s’étirant de la préhistoire à la guerre froide. Au cœur de ce riche passé, quelques dates émergent et restent bien souvent gravées dans un coin de notre tête.

La Renaissance, point de départ de l’époque moderne

La Renaissance en Val de Loire est une époque à deux visages. S’y rattache un esprit joyeux et créatif de développement artistique et d’ouverture au monde, avec la découverte des Amériques en 1492, considérées comme un paradis terrestre. Mais elle s’illustre aussi par une culture de domination, avec des affrontements religieux et des guerres entre grandes puissances. C’est ainsi qu’en 1515François 1er gagne la bataille de Marignan au cœur des guerres d’Italie.

Une société de cour se développe et contribue à l’affirmation des pouvoirs princiers en fournissant à l’État ses principaux agents. Les châteaux affichent leur magnificence et délaissent leurs contingences défensives pour s’ouvrir sur des jardins pensés comme de véritables salons extérieurs. Amboise, le Clos Lucé, Château Gaillard, Chenonceau, Azay-le-Rideau, l’IsletteVillandry, Ussé, Langeais, le Rivau, Montrésor… tous arborent des détails architecturaux les rattachant à cette époque.

Château de Chenonceau - La Renaissance en Val de Loire

Château de Chenonceau

 

Au début du XVIème siècle, le Val de Loire est au cœur du Royaume de France, et va ainsi bénéficier en premier lieu des évolutions architecturales venues d’Italie. Symétrie, équilibre des motifs, ouverture sur l’extérieur, influence de l’époque antique : bâtis ou transformés selon ces nouvelles normes, les châteaux de la Loire (tout comme certains édifices civils et religieux) sont encore aujourd’hui les précieux témoins de cette époque.

François 1er, roi au cœur de la Renaissance en Val de Loire

François Ier, grand roi au propre comme au figuré, reste indissociable du patrimoine architectural des châteaux de la Loire et de la Renaissance en Val de Loire. Amateur d’art, il passa la moitié de ses 32 années de règne sur les bords du fleuve royal et poursuivit les travaux entrepris au château royal d’Amboise par Charles VIII et Louis XII.

On lui doit l’aile Renaissance du château de Blois ainsi que la construction du château de Chambord, dont le célèbre escalier est attribué à Léonard de Vinci. C’est d’ailleurs à l’invitation du roi de France que le génie italien vécut ses trois dernières années au Clos Lucé, à Amboise. Mécène, François Ier le dota d’une pension confortable et le nomma premier peintre, ingénieur et architecte du roi.

Château du Clos Lucé

Château du Clos Lucé

Visite au château royal d'Amboise

Visite au château royal d'Amboise

Les 500 ans de la Renaissance : “Viva Leonardo da Vinci !”

En 1519, Léonard de Vinci s’éteint au Clos Lucé, à Amboise, tandis que la construction de Chambord démarre. En Italie, une petite fille naît : Catherine de Médicis, future Reine de France.

Pour célébrer les 500 ans de la Renaissance, un riche programme d’animations se dessine pour rythmer toute l’année 2019. Il est à retrouver sur le site “Viva Leonardo da Vinci !

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

Il était une fois, à Amboise, le Château de Pray…

Les sorties du mois

Le Spa Les Bains-Douches : le coup de cœur d’Isabelle