Balade au pays des châteaux

S’immerger en Touraine, c’est comme une véritable plongée au cœur de l’Histoire. Son exceptionnelle richesse architecturale est un témoignage absolument unique au monde, couvrant une période allant du Moyen Âge à la Renaissance. Tour d’horizon des plus fameux de ces « géants de pierre ».

D’abord il y eut l’Époque médiévale

Si la Touraine et le Val de Loire sont naturellement associés à la Renaissance, des édifices médiévaux de toute première importance historique valent aussi le détour.

La forteresse royale de Chinon plantée sur un imposant éperon rocheux, séduit tout d’abord par sa longue silhouette. Édifice défensif situé aux frontières autrefois agitées de la Touraine, du Poitou et de l’Anjou, elle en impose avec ses centaines de mètres de remparts, ses tours et ses tourelles ! Chinon, est à jamais marqué par la présence d’illustres personnages comme Jeanne d’Arc qui vint ici rencontrer le futur Charles VII lors de la très fameuse « scène de la reconnaissance ».

Forteresse royale de Chinon

La Cité royale de Loches dégage une atmosphère que ne renierait pas les fans de Game of Thrones, avec sa forteresse médiévale et son impressionnant donjon (36 mètres de haut, l’un des plus imposants de l’époque romane), ses murs épais et ses « cages » qui font frissonner même les plus téméraires ! Le site, qui a résisté à plusieurs sièges, nous invite à découvrir les personnages de Charles VII, de la belle Agnès Sorel ou encore de Ludovic Sforza, le duc de Milan qui fut retenu prisonnier ici durant plusieurs années.

Logis royal de Loches

Langeais illustre parfaitement la transition qui s’est opérée au début de la Renaissance, le château présente encore toutes les caractéristiques d’une place forte avec ses remparts massifs, son chemin de ronde et son pont-levis. Mais on voit se dessiner sur sa façade les premiers éléments décoratifs qui seront symboliques d’une nouvelle ère et, côté jardin, une façade à l’ambition décorative avec de grandes ouvertures. Langeais, c’est aussi le lieu de célébration du mariage entre Charles VIII et Anne de Bretagne, une alliance qui rattache le riche duché à la France.

Château de Langeais

Et la Renaissance fût l’âge d’or du Val de Loire !

Le temps est alors à la paix, et les grands du royaume se lancent dans l’édification de superbes châteaux d’agrément, décorés et ouverts vers l’extérieur sur de vastes jardins.

Le Château d’Azay-le-Rideau est une subtile alliance de traditions françaises et de décors innovants venus d’Italie, il est l’une des icônes du nouvel art de bâtir en Val-de-Loire au XVIe siècle. Bâti sur une île au lieu des méandres de l’Indre, c’est une véritable pépite architecturale, un « diamant à facettes » comme le décrivait Balzac. Récemment entièrement et remarquablement restauré, remeublé… c’est plus que jamais l’un des grands incontournables du Val de Loire.

On ne présente plus le château royal d’Amboise ! Pouponnière des rois de France, le site est absolument indissociable de la grande Histoire de France et, notamment du règne de François Ier tant inspiré par ses conquêtes en Italie. Toute l’année, les superbes terrasses aménagées à l’italienne offrent un panorama exceptionnel sur le cours de la Loire, et dans la petite chapelle Saint-Hubert, on peut découvrir la sépulture de Léonard de Vinci. Un must.

Chenonceau est peut-être le plus spectaculaire des grands châteaux de la Loire : avec son profil étonnant et inédit de « château-pont », qui enjambe élégamment le Cher, le monument marque les esprits. On est ici dans un château de dames, dont la majesté a notamment eu pour origine la rivalité entre la reine Catherine de Médicis et la favorite Diane de Poitiers. Pour l’amour d’Henri II, elles ont contribué (avec d’autres femmes au fil de l’Histoire) à transformer l’édifice en l’un des plus beaux fleurons du patrimoine français.

Chateau de Chenonceau

Villandry, dernier des grands châteaux de la Loire à avoir été édifié, est mondialement connu pour ses fabuleux jardins, et en particulier pour son iconique potager en carrés à la française. Au fil des saisons, sa palette de couleur et de parfums évolue et le lieu dévoile ses charmes… Ses longues allées de tilleuls structurent les quatre niveaux de terrasses faites d’élégantes silhouettes d’ifs en topiaire, de parterres bordés de buis, légumes et fleurs.

Des remparts d’Amboise, on aperçoit Le Clos Lucé – Parc Leonardo da Vinci, ce joli manoir de briques rouges dans lequel François Ier installa Léonard de Vinci lorsqu’il l’accueillit à la cour de France. Le fascinant Léonard y passa les 5 dernières années de sa vie, créant et inventant tous azimuts pour le compte du roi de France. C’est ce génie pluridisciplinaire et universel que le Clos Lucé vous invite à découvrir toute l’année à travers une scénographie intérieure mais aussi dans le vaste parc dédié aux plus belles inventions de Vinci ! En 2019, la Touraine célébrera avec fastes le 500ème anniversaire de sa disparition.

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

Les vacances de la Toussaint avec les enfants

Faites de beaux rêves chez Troglododo

Il était une fois, à Amboise, le Château de Pray…