Conseils d’experts : la taille des rosiers

La beauté des roses de la Loire n’est pas un vain mot, mais leur entretien nécessite un savoir-faire… certain !

Chef jardinier des jardins de Villandry, Laurent Portuguez nous dévoile quelques-uns de ses secrets.

Pourquoi tailler les rosiers ?

Cet entretien annuel évite que le rosier se dégarnisse de la base. Par ailleurs, cela permet le bon renouvellement des pousses, ce qui assurera une floraison exceptionnelle tout au long de l’année. L’objectif est d’obtenir une forme harmonieuse et un port équilibré, non désaxé. Pour ce faire, veillez à utiliser un sécateur bien affûté, et désinfecté avec de l’alcool à brûler entre chaque rosier.

La bonne période

Mars est la meilleure période pour effectuer la taille des rosiers remontants, quelle que soit leur nature (arbustifs, tiges ou grimpants). Les derniers grands gels sont passés, et la taille tardive évite le risque de maladie grâce à une cicatrisation rapide des plaies.

 

Par ailleurs, si les journées ont été relativement douces, les bourgeons ont démarré : le risque de se tromper est plus faible. On conservera 2 à 3 bourgeons sur les rameaux faibles, et 4 ou 5 sur les plus vigoureux du rosier. Le bois mort, les brindilles inutiles et les branches noircies sont à éliminer, tout comme les gourmands qui partent en dessous du point de greffe.

Les rosiers-buissons et les rosiers-tiges

Rabattre les tiges principales gardées, faire une coupe nette à 3 mm au-dessus du troisième œil en partant du bas, avec une inclinaison à l’opposé du bourgeon afin que l’eau de pluie ne ruisselle pas sur cet œil. Si votre rosier est très vigoureux (avec chaque année des pousses montant à plus de 1.50 m du pied), il faut rabattre les tiges principales à 5 ou 6 yeux.

Les rosiers grimpants

Même principes généraux que pour les buissons ou arbustifs : il faut garder les belles branches charpentières (palissées à l’horizontale) ainsi que quelques branches secondaires. Ces dernières seront à tailler à 3 yeux ; ce sont elles qui donneront les fleurs de l’été.

Les rosiers non remontants

Dans le cas des rosiers que l’on nomme « non remontants », c’est-à-dire qu’ils produisent une seule floraison magnifique en été, la taille s’effectue en septembre, par un nettoyage des brindilles, des branches mortes ou malades, et la coupe des rameaux qui viennent de fleurir.

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

Les vacances de la Toussaint avec les enfants

Faites de beaux rêves chez Troglododo

Il était une fois, à Amboise, le Château de Pray…