Entre Vouvray et Amboise, il y a le ciel, le soleil, et… la pierre.

Tranquillement installé sur la terrasse, il est facile de s’imaginer chantonner cette mélodie intemporelle (tube de l’été 1965 !), qui vous l’aurez remarqué, nécessite une légère adaptation. Pas de mer en vue depuis les hauteurs de Noizay, remplacée par la vallée de la Cisse mais aussi par la pierre de tuffeau, éclairée dès les premiers rayons du soleil. Ceux-ci s’invitent d’ailleurs jusqu’à l’intérieur des trois superbes hébergements troglodytiques de « La Rochère », imaginés par Jérôme et Marie-Aymée Vinerier.

Une histoire gravée dans la pierre

Au commencement, il a fallu beaucoup d’imagination pour entrapercevoir le potentiel des lieux. Ceux-ci s’apparentaient davantage à des caves ou à des grottes qu’à de possibles hébergements de charme. Puis, passé l’imaginaire, les heures de travaux se sont enchaînées pour ces amoureux du tuffeau. De courage, ils n’en ont pas manqué pour graver dans la pierre, l’histoire des quelques mois de leur vie consacrés à aménager le gite troglodytique 1875, le Vigneron, et le Val de Loire.

Et c’est désormais un réel plaisir de séjourner dans cet environnement insolite et caractéristique de la Touraine, et de laisser filer le temps.

Les gîtes de la Rochère

Les gîtes de la Rochère

Les gîtes de la Rochère

Les gîtes de la Rochère

Des jardins et des vignes

Les jardins font eux aussi partie intégrante de l’ADN de la Touraine. Avec de splendides terrasses à l’italienne, ceux de Valmer offrent aux visiteurs de belles perspectives. Durant de nombreuses années, Alix de Saint Venant a patiemment réunit une grande collection d’arbustes et de plantes, tout en choyant un potager conservatoire de renom. Depuis 2009, son fils Jean se consacre au domaine viticole attenant, au sein de l’AOC vouvray et dans la grande famille des « Vignerons Indépendants ». La visite des lieux se conclue logiquement par une dégustation. Vous reprendrez bien un peu de terroir ?

Château de Valmer. Il y a le ciel, le soleil et la pierre.

Le château de Valmer, un jardin dans le vignoble de Vouvray.

Quitte à explorer le vignoble de Vouvray, N’hésitez pas également à faire un tour du côté des frères Stéphane et Christophe Vigneau, ou chez Vincent Carême, deux domaines viticoles en agriculture biologique.

Aux alentours

Gageons que quelques heures de visites vous auront ouvert l’appétit. Avec une cuisine faite maison et de saison, le Val Joli (Vouvray), L’Aubinière (Saint-Ouen-les-Vignes) ou encore le Lion d’Or (Amboise) font partie des tables des Maîtres Restaurateurs.

L'Aubinière - Saint-Ouen-les-Vignes. Il y a le ciel, le soleil et la pierre.

L’Aubinière – Saint-Ouen-les-Vignes

Pour les jours suivants, vous noterez que la Rochère se situe entre Tours et Amboise, deux villes touristiques dans lesquelles il fait bon se balader. La première attire tant par ses nombreux commerces de centre ville que par ses quartiers historiques préservés. Quant à la seconde, pas moins de trois châteaux vous plongent dans le berceau de la Renaissance française. Notez qu’il vous est possible également, voire recommandé (!), de louer un vélo pour vous élancer sur « la voie royale », une boucle de 45 kilomètres à travers la forêt d’Amboise et jusqu’au château de Chenonceau.

Canoë sur la Loire devant le château royal d'Amboise

Canoë sur la Loire devant le château royal d'Amboise

Balade à vélo au bord du Cher - Château de Chenonceau

Balade à vélo au bord du Cher - Château de Chenonceau

Le Mag' : inspirations
et belles expériences

Chenonceaux en bateaux

Les sorties du mois

Les voyages forment la jeunesse