Au royaume des abeilles

Chaque année, l’élégance architecturale des châteaux de la vallée de la Loire attire des visiteurs du monde entier, qui outre la réalisation de photos faisant des envieux sur les réseaux sociaux, redécouvrent certains pans de l’histoire de France. Du côté des jardins, c’est plutôt à la biodiversité que l’on peut être sensibilisé, avec notamment les ruches de Michaël Preteseille, éleveur d’abeilles passionné et engagé.

Le miel, vieux comme le monde.

En Afrique du Sud, des peintures rupestres évoquent les interactions entre les chasseurs-cueilleurs et les abeilles, tandis que des pots de miel ont été retrouvés dans la tombe de Toutankhamon. Pas étonnant donc, de retrouver quelques siècles plus tard des ruches auprès des châteaux de la Loire. Il y avait même un droit féodal d’abeillage au Moyen-Âge, permettant aux rois et autres seigneurs de prélever sur leurs vassaux une partie des ruches et des quantités produites de cire (employée pour la fabrication des cierges liturgiques) et de miel.

Celui-ci est un condiment sucré particulièrement apprécié, d’autant que même à la Renaissance, le sucre est une denrée très rare et très précieuse (le sucre ne se démocratise qu’à la fin du XIXème siècle, avec l’exploitation de la betterave sucrière). Pour l’anecdote, mentionnons que régulièrement, les sucriers sont dotés d’une serrure, la clé étant précieusement gardée par le maître de maison !

Mais revenons au miel. L’une de ses utilisations courantes est alors liée au vin d’hypocras : il permet de gommer le goût bien souvent désagréable du vin produit à cette époque, mais aussi d’améliorer nettement sa durée de conservation. Ces vertus en font aussi un produit courant de la pharmacopée de l’époque, en particulier au regard de ses propriétés cicatrisantes, digestives et anti-inflammatoires.

Bien plus qu’un pot de miel

Ne soyez donc pas surpris de croiser à l’occasion de vos visites culturelles les ruches de Michaël, dans les châteaux du Clos Lucé, de La Bourdaisière, du Rivau, d’Azay-le-Rideau, de Villandry, mais aussi dans le château viticole de l’Aulée ou dans le village-jardin de Chédigny. Dans tous ces lieux, l’équipe des jardiniers a une attention particulière pour les abeilles présentes pour que les essaims se portent le mieux possible. Alors que les populations d’abeilles diminuent de manière inquiétante (les abeilles pollinisant 80% des cultures…), cette initiative mérite ainsi d’être soulignée.

L'activité de la ruche

L'activité de la ruche

Le miel du château du Clos Lucé

Le miel du château du Clos Lucé

Les abeilles choyées par Mickael

Les abeilles choyées par Mickael

Dans les boutiques des châteaux, vous pourrez aussi y retrouver le miel produit localement, et d’autres produits gourmands. Mais pour les autres produits de la ruche, c’est sur la boutique en ligne du Rucher de la dame Blanche qu’il vous faudra faire vos emplettes (propolis, gelée royale, pollen…).

Miel du Tatoué Toqué - Le rucher de la Dame Blanche

Notez également que de nombreux chefs font confiance au miel de Mickael et le subliment dans leur cuisine, à déguster à l’Evidence, au château d’Artigny (où des ruches sont aussi présentes dans la forêt du domaine), aux Arpents, au Baccara, à l’Opidom, au P’tit Mich’ et à l’Auberge du Bon Laboureur, et même dans les burgers du Tatoué Toqué. Une autre manière d’y goûter !

Plus original, les vertus réparatrices du miel sont aussi à l’honneur via des massages, dispensés au domaine des Thomeaux et chez Loire Valley Lodges (massage d’une heure « deep bee », non loin des ruches… 😉).

Hôtel Loire Valley Lodges : chambre avec vue pour un séjour nature. Indre-et-Loire, France.

Loire Valley Lodges : hôtel, restaurant, sylvothérapie, et… massages au miel !

Prochaine animation au château d’Azay-le-Rideau

A l’occasion de Rendez-vous aux jardins, le château d’Azay-le-Rideau propose un rendez-vous inédit : la découverte du rucher installé dans le parc du château à l’été 2021. Michael Presteseille présentera la vie d’une ruche (son fonctionnement et son organisation), le rôle des abeilles au sein de notre écosystème et livrera les secrets de la fabrication du miel.

Samedi 4 juin à 10h, 11h30, 14h et 15h30. Durée 1 h environ, à partir de 8 ans. Tarif : Adulte : 13 € – Enfant : 8€

Nombre de places limité – Sur réservation www.azay-le-rideau.fr

Apithérapie

Si décidément, l’univers des abeilles vous intéresse, notez que Michaël est particulièrement investi sur l’élevage biologique des abeilles et sur l’apithérapie. Il donne ainsi régulièrement des formations d’apiculture, et intervient régulièrement dans les séminaires d’entreprises, dans les écoles et bien sûr dans les châteaux partenaires où il anime ponctuellement des ateliers. Vous pouvez suivre son activité sur la page Facebook du rucher de la dame Blanche.

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

Les sorties du mois

Vitiloire, la grande fête des vins du Val de Loire

Le château du Rivau…