La visite des châteaux de la Loire, un classique qui vient de loin…

Assurément, elles ne manquent pas de charme, ces affiches qui nous renvoient à un temps… assez lointain. Dès la fin du XIXème siècle, de célèbres dessinateurs comme Frédéric Hugo d’Alési réalisent certaines d’entre elles. Mais c’est avec le développement des liaisons ferroviaires que ces premières publicités vont se multiplier.

Au commencement du tourisme

Si on met de côté les pèlerinages (notamment celui vers Saint-Jacques-de-Compostelle), ce sont nos voisins anglais qui ont tiré les premiers avec l’apparition au XVIIIème siècle de voyages initiatiques culturels vers l’Italie et la Côte d’Azur, prisés par l’aristocratie britannique. Imaginant les premiers voyages organisés dès le XIXème, Thomas Cook est ainsi le précurseur des agences de voyages et des tour-opérateurs.

Mais s’est aussi développé dès le XVIIIème en France un « tourisme thérapeutique », basé sur des établissements thermaux (Cauterets, Plombières-les-Bains, Vichy, Aix-les-Bains…). Quelques décennies plus tard, un premier établissement de bains de mer voit le jour à Arcachon (1823), suivi d’une station balnéaire à Deauville (1858). Parallèlement, entre le Rouge et le Noir (1830) et la Chartreuse de Parme (1839), Stendhal publie ses récits de voyage dans l’hexagone sous le titre « Mémoires d’un touriste » (1838). Quant au premier « syndicat d’initiative », l’ancêtre des offices de tourisme, c’est à Grenoble qu’il apparaît en 1889.

Au sortir de la première guerre mondiale, le tourisme est d’abord le fait de riches étrangers, mais la crise économique de 1929 ralentit fortement l’activité. L’instauration pour les travailleurs français de 2 semaines de congés payés obtenus en 1936 va ensuite progressivement modifier le profil des touristes.

Le circuit des châteaux de la Loire

Comme toute affiche publicitaire, celles que vous pouvez admirer ci-dessus et ci-dessous ont vocation à inciter le public à entreprendre un voyage. En l’occurrence, à recourir notamment aux services de la Compagnie de Chemins de fer de Paris à Orléans, l’une des grandes compagnies privées ferroviaires, qui furent ensuite regroupées au sein de la SNCF.

Affiche publicitaire vintage liée au tourisme - Château d'Azay-le-Rideau - Tourisme, Indre-et-Loire, France.

Dessinées par Constant Duval et d’autres artistes, elles portent déjà sur les grands « musts de Touraine, que sont Chenonceau, Azay-le-Rideau, Amboise, Villandry, Chinon ou encore Ussé. Comme les châteaux de la Loire sont éloignés les uns des autres, une agence proposait depuis la gare de Tours des circuits automobiles pour acheminer les voyageurs jusqu’à leur lieu de visite.

Enfin, pour finir ce petit saut dans le temps, on rappellera que les premiers spectacles sons et lumières ont eu lieu à Chenonceau (1953) et à Azay-le-Rideau (1954), et que les premiers survols des châteaux en hélicoptère ont été proposés dès 1956 !

Affiches vintage

Source : Archives départementales d’Indre-et-Loire. Chenonceau (ref 99Fi0488 – CONSTANT-DUVAL, Léon) ; Tours (ref  99Fi0490 – HALLO Charles-Jean) ; Ussé (ref  99Fi0489 – CONSTANT-DUVAL, Léon) ; Azay-le-Rideau (ref 99Fi0483 ; CONSTANT-DUVAL, Léon) ; Amboise (ref 99Fi0485 – CONSTANT-DUVAL, Léon) ; Langeais (ref 99Fi0492 ; CONSTANT-DUVAL, Léon) ; Villandry (ref 99Fi0486 ; CONSTANT-DUVAL, Léon) ; Chinon (ref 99Fi0495).

D’autres affiches vintage sont visibles sur notre compte Pinterest.

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

Plou et Fils, une tradition viticole depuis 1508 !

Les sorties du mois

Les vacances de la Toussaint avec les enfants