Tours : en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle !

Tours, Arles, le Puy-en-Velay et Vézelay : voici la liste des 4 communes de départ des 4 itinéraires historiques vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Alors que de nouvelles voies ont fait leur apparition, intéressons-nous à la spécificité de la voie de Tours (via Turonensis).

Marcher en toute sérénité depuis Tours

En 2017, 300 000 pèlerins ont été comptabilisés à leur arrivée à Santiago de Compostela (57 000 pour le seul mois d’août) : un nouveau record ! Cela vous donne une petite idée de l’engouement pour ce chemin ; d’autant que pour des raisons physiques ou pratiques (nombre de semaines de vacances), de très nombreux randonneurs ne parcourent qu’une partie du chemin et ne sont donc pas comptabilisés.

Des 4 itinéraires historiques vers Saint-Jacques-de-Compostelle, celui de Tours est le moins fréquenté et le plus plat, ce qui en fait aussi… le plus calme et le plus aisé ! Quoi qu’il en soit, les pèlerins peuvent également profiter d’un balisage de qualité et de nombreux hébergements au fil de leur voyage.

Point de départ historique vers Saint-Jacques-de-Compostelle

Au-delà de ces considérations, c’est l’un des textes réunis dans le manuscrit « Codex Calixtinus » (datant d’environ 1140) qui définit les 4 chemins dits « historiques », à partir de 4 hauts lieux de pèlerinage.

Pour Tours, c’est le pèlerinage Saint-Martin qui a fait de la capitale tourangelle un lieu incontournable sur la route vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Légionnaire romain ayant partagé sa cape avec un déshérité, puis ermite enlevé par des fidèles qui le proclament en 371 Evêque de Tours sans son consentement, Saint-Martin fût également un grand évangélisateur des campagnes. De nombreux miracles lui sont attribués (guérisons, jaillissements de sources…). Toujours visible au cœur de la basilique Saint-Martin, son tombeau fût le premier lieu de pèlerinage des Gaules romaines. De nos jours, la ville est toujours marquée par cette activité : la nécessité d’héberger et de restaurer un grand nombre de pèlerins a façonné le cœur de Tours, appelé aussi… Martinopole !

Un cœur de ville préservé et vivant, la Loire, une superbe cathédrale… oui, Tours est définitivement un bon point de départ pour commencer le pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle sous de bons auspices.

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

Il était une fois, à Amboise, le Château de Pray…

Les sorties du mois

Le Spa Les Bains-Douches : le coup de cœur d’Isabelle