Le tramway de Tours : visiter la ville au fil du Tram

Depuis septembre 2013, la ville de Tours est dotée d’une première ligne de Tramway. Nous vous proposons aujourd’hui une balade urbaine autour de ce nouveau mode de déplacement et, du nord au sud, de station en station, de découvrir l’histoire et les atouts de la ville.

Vaucanson

Début du voyage… ou fin si vous reprenez un vol depuis l’Aéroport Tours Val de Loire, situé à proximité de la station Vaucanson. Pour rappel, celui-ci offre toute l’année des liaisons régulières avec Londres, Dublin, Porto, Marrakech, Marseille, Figari et Ajaccio. 

Monconseil / Marne / Coppée / Beffroi / Trois Rivières

Ces stations sont situées dans le quartier de l’Europe, un ensemble urbain moderne édifié entre la fin des années 50 et le début des années 70 pour répondre à la croissance économique et démographique de la ville. L’une des spécificités du quartier est d’associer, dès sa création, de grands immeubles à des pavillons individuels. Véritable « phare » au cœur de cet espace urbain : la Tour du beffroi, immeuble d’habitation haut de 44 mètres ! Vous pouvez également en profiter pour tester AviaSim, étonnant simulateur de vol Airbus A320.

Simulateur de vol Aviasim, à Tours.

Simulateur de vol Aviasim – Tours

Christ Roi

Située au cœur d’une importante zone de production agricole, Tours abrite toute la semaine de nombreux marchés de produits frais. Parmi eux, celui de la place Coty, facilement accessible depuis l’arrêt « Christ Roi ». Se tenant tous les mercredis et samedis (de 8h à 12h30), il est réputé pour la qualité de ses étals.

Tranchée

Installé à Tours depuis une dizaine d’année, « l’Atelier d’Offard » produit des papiers peints à la planche. Son savoir-faire, unique, est réputé dans le monde entier et son équipe travaille avec des décorateurs d’intérieur renommés sur des chantiers de prestige. Des visites guidées sont proposées par l’Office de Tourisme de Tours. A découvrir aussi à cette station, l’une des œuvres monumentales de Daniel Buren : la « Boucle » et ses totems.

Charles Barrier

Étonnante cette artère rectiligne qui plonge vers la ville ! L’avenue de la Tranchée a été construite au 18ème siècle pour faciliter l’accès à Tours sur l’axe nord-sud. S’arrêter à l’arrêt « Mi-côte », c’est l’occasion de découvrir un panorama idéal sur la ville (cathédralebasilique…) et sur les 7 kilomètres de ligne droite constitués par l’avenue de la Tranchée elle-même puis par la rue nationale et l’avenue de Grammont. Pour les gourmands, c’est aussi ici qu’il faudra descendre pour s’attabler chez « Charles Barrier », l’une des tables emblématiques de la ville.

Place Choiseul

L’arrêt est situé juste avant le pont Wilson et l’arrivée dans le centre-ville de Tours. De part et d’autre de la place, on découvre de petits bâtiments datant du 18ème : ce sont les octrois où l’on contrôlait autrefois les entrées dans Tours et où étaient payées les taxes sur les marchandises. Aujourd’hui, l’un de ces octrois a été transformé en galerie d’art contemporain : « l’Eternal Gallery ». A découvrir également, l’une des œuvres monumentales de Buren : « les kiosques ».

Porte de Loire

C’est l’arrêt « touristique », celui du Vieux-Tours, des quartiers historiques Plumereau et Cathédrale, où sont notamment concentrés monuments, bars et restaurants, et (de mai à septembre) de l’incontournable guinguette de « Tours-sur-Loire ». C’est l’arrêt qu’il vous faudra choisir pour aller découvrir les belles expositions présentées au musée des Beaux-Arts et au château de Tours, situés à deux pas, mais aussi pour découvrir le CCCOD (Centre de Création Contemporaine Olivier Debré). Des artistes de renom y sont exposés. Que l’on soit un spécialiste ou un simple curieux, la porte est ouverte !

Guinguette de Tours sur Loire

Guinguette de Tours sur Loire

Nationale

Ah, la rue Nationale ! Avec la place Plumereau (voir station précédente), c’est l’autre lieu de rendez-vous des tourangeaux, en particulier des serial-shoppeurs. Le long de cette artère 100% piétonne, on retrouve en effet une forte concentration de magasins et d’enseignes. Pour la petite histoire, c’est au 47 de cette rue qu’est né Honoré de Balzac. La maison fut détruite depuis mais si vous cherchez bien, des indices sont à découvrir.

Jean Jaurès

C’est l’arrêt central de la ligne, situé presque au centre de celle-ci, au croisement de deux grands axes de circulation : l’avenue de Grammont et l’axe des boulevards Béranger/Heurteloup. On découvre notamment ici l’impressionnant hôtel de ville, édifié à la fin du 19ème par l’architecte Victor Laloux. A deux pas de la station, on peut plonger chaque mercredi et samedi dans les senteurs du marché aux fleurs (boulevard Heurteloup).

Gare de Tours

C’est la première station en vue pour ceux qui arrivent en train ! En face, près du Centre International de Congrès Vinci,  l’Office de Tourisme leur prodigue de précieux conseils pour visiter Tours.

Saint-Paul  / Palais des sports

Ces deux stations nous font traverser le quartier du Sanitas. Édifié dans les années 50 sur d’anciens terrains de la SNCF (Tours était et reste un important nœud ferroviaire), il a fait partie d’un grand programme de reconstruction faisant suite à la seconde guerre mondiale. A noter que c’est l’un des rares « grands ensembles » français à se trouver au milieu de la ville. Facilement identifiable, la tour du commandant Tulasne a été conçue comme des étendards de l’ensemble. A noter, le marché Saint Paul qui se tient tous les mardis et vendredis matin (de 8h à 12h30) et bien sûr le palais des sports où le Tours Volley Ball (TVB) détient l’un des plus beaux palmarès du volley hexagonal.        

Liberté / Charcot / Verdun

Entre ces trois stations, les amateurs de cyclisme sont en terrain connu ! En effet, elles sont situées le long de l’impressionnante et rectiligne avenue de Grammont (2,6 km), qui servit durant des décennies de théâtre au sprint final de la classique Paris-Tours. A partir de l’arrêt Verdun, vous pouvez flâner au-dessus du Cher en direction du Centre Aquatique du Lac.

Suzanne Valadon /  Fac des 2 lions

La mise en service du Tram a nécessité d’importants aménagements urbains. Parmi eux, la création d’un pont spécial sur le Cher. Celui-ci est à découvrir entre les stations « Fac des 2 Lions » et « Suzanne Valadon ».  Ses 225 mètres de long sont éclairés par un trait de lumière lors du passage d’une rame !

L’Heure Tranquille

C’est l’arrêt pour se rendre au parc de la GlorietteSur une quarantaine d’hectares aménagés, ce «poumon vert » permet la pratique d’activités de plein air (cerfs-volants, vélos, jeux…) et la découverte et la sensibilisation à la nature. Le potager expérimental et pédagogique raconte l’histoire des relations entre l’homme et les plantes au fil des siècles. Pour les amateurs, un golf 18 trous « compact » est ouvert à tous. Pour les amateurs de shopping, c’est aussi la station du centre commercial « l’Heure Tranquille ».

Pont Volant / République

Pour atteindre ces deux stations, la ligne de tramway franchit le cours du « Petit Cher », un bras du Cher qui fut aménagé dans les années 60. A noter que cet aménagement s’inscrivait dans un vaste programme de viabilisation des bords du Cher, qui a vu le cours de ce dernier modifié et canalisé. Le quartier des Fontaines, situé plus à l’est, est né lui aussi de cet ambitieux programme urbain.

Joué – Hôtel de Ville

C’est à cette station que l’on peut découvrir La Pergola, l’une des 3 œuvres monumentales de Daniel Buren installées le long de l’itinéraire. Il s’agit d’une promenade en forme de « T », longue de 75 mètres et couverte d’une alternance de carrés de couleurs.   

Rotière / Rabière / Bulle d’O / Lycée Jean Monnet 

Fin de trajet au sud de l’agglomération tourangelle, à travers la commune de Joué-Lès-Tours, jusqu’au Centre Aquatique Bulle d’O. Quartier cosmopolite, la Rabière offre tous les jeudis de 8h30 à 12h30 l’un des grands marchés de la métropole les produits de Touraine côtoient les spécialités du Portugal, de l’Afrique et de l’Asie. A tester !

Le plan du réseau et les horaires : www.filbleu.fr

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

Il était une fois, à Amboise, le Château de Pray…

Ussé, le château de la Belle au Bois Dormant.