Trois belles tables en Touraine pour un dîner raffiné

Pour un événement particulier ou juste pour le plaisir des sens, nombre de belles tables vous accueillent chaleureusement et se font fort de ravir vos papilles. D’est en ouest, voici une sélection, à la fois suggestive et savoureuse, de trois adresses qui font honneur à la gastronomie tourangelle !

L’Auberge du Cheval Rouge

Voici une charmante adresse toute proche du château de Chenonceau. Précisément, c’est à Chisseaux que Jenny et Jacques Guillaumat dirigent l’équipe de l’Auberge du Cheval Rouge, récompensée d’un Bib Gourmand en 2017.

Sur la carte, se côtoient cannelloni homard et tourteau, noisettes d’agneau, et parfait glacé vanille fraise. C’est bien simple : on a envie de goûter à tous les plats, d’autant qu’ils sont promis à de beaux mariages mets & vins. De Catherine Dhoye-Deruet (Vouvray) à Frédéric Mabileau (Saint-Nicolas-de-Bourgueil), le casting des vignerons pioche à bon escient dans les terroirs de Touraine.

Auberge du Cheval Rouge, Chisseaux

L’auberge du Cheval Rouge, à Chisseaux

La Roche le Roy

La barre était haute… mais ces derniers mois ont montré que Maximilien Bridier a de grandes jambes et une bonne impulsion. Durant les 30 années passées à la barre de La Roche le Roy (Tours), Alain et Marilyn Couturier ont savamment navigué sur les eaux de la gastronomie tourangelle, ramenant dans leurs filets une étoile au Michelin et trois toques du Gault et Millau.

L’Histoire dira si Maximilien et son équipe sont d’aussi bons pêcheurs. Toujours est-il que les premiers avis sur les assiettes, qui font la part belle aux produits de la mer, laissent augurer de jolies perspectives. Mentionnons également le pain : le chef s’est formé durant une année dans la boulangerie de son village natal, et peut s’enorgueillir de concevoir ses propres recettes de pain pour de parfaits mariages avec ses plats. Oui, il ne faut pas oublier que bien souvent à l’étranger, le symbole de la gastronomie française, c’est la baguette !

La Roche le Roy, Tours.

La Roche le Roy, Tours.

La Maison Tourangelle

On reste au bord du Cher, et même à proximité immédiate, dans la petite ville de Savonnières que les cyclotouristes de La Loire à vélo connaissent bien (outre les bords de Loire, l’itinéraire fait aussi un petit détour le long du Cher). C’est au sein d’une jolie auberge du XIXème siècle que le Frédéric Arnault a créé sa Maison Tourangelle, une institution locale justement récompensée par un Bib gourmand.

Au cours de sa formation, le chef a côtoyé Bernard Loiseau, Georges Blanc, Alain Ducasse. Dès lors, pas besoin d’épiloguer sur le savoir-faire culinaire du bonhomme, même s’il y aurait des choses à dire sur le filet de veau basse température et ses girolles, accompagnés d’un jus réduit perlé à l’huile de truffes d’été. Alors, adressons plutôt un coup de chapeau à la jeune équipe qui officie en salle, à la fois sérieuse et sympathique, qui contribue parfaitement à la réussite d’un moment convivial et gastronomique.

La Maison Tourangelle, à Savonnières

La Maison Tourangelle, à Savonnières

Pratique

Pour découvrir d’autres belles tables en Touraine, consulter notre sélection « Mettre les petits plats dans les grands »

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

Les sorties du mois

Il était une fois, à Amboise, le Château de Pray…

Catherine de Médicis et le château de Chenonceau