Dormir au jardin

En ce début de XXIème siècle, le jardin est on ne peut plus tendance. Les préoccupations environnementales occupent le devant de la scène. On aspire plus que jamais à se rapprocher de la nature, alors que paradoxalement, l’urbanisation continue sa marche en avant. Et puis, nos yeux apprécient la beauté des aménagements paysagers, nos oreilles se délectent du calme et du chant des oiseaux tandis que nos narines sont flattées par le parfum des fleurs et par l’odeur de l’herbe coupée.

La tradition des jardins de Touraine

Il y a eu les jardins médiévaux des abbayes (potagers, vergers, plantes médicinales…), puis ceux de la Renaissance, avant que des parcs à l’anglaise ne s’implantent à leur tour. Ces périodes ont marqué l’identité de la Touraine. D’ailleurs, les parcs et jardins constituent toujours un attrait important pour les visiteurs, qui prennent un grand plaisir à se balader dans les allées de Villandry, Valmer ou Chenonceau, ou encore dans les petites rues de Chédigny, détenteur de la plus haute récompense des villes et villages fleuris : la fleur d’or.

Le village-jardin de Chédigny

Le village-jardin de Chédigny

Les jardins de Villandry

Les jardins de Villandry

Deux hôtels, deux jardins.

Parmi les jardins qui se visitent, ceux du château du Rivau et du château de la Bourdaisière vous accueillent également au sein de leur hôtel. Près de Chinon, les 7 belles chambres du premier nommé bénéficient d’une décoration contemporaine (cf la photo en haut de l’article), et vous garantiront un repos salvateur si vous souhaitez, par exemple, faire un peu d’exercice en pédalant sur la voie verte Richelieu-Chinon. Vous apprécierez surement aussi le restaurant « locavore » du château.

Dormir au jardin - Hôtel du château du Rivau

Hôtel du château du Rivau – Leméré

Dormir au jardin, c’est aussi ce qui vous est proposé au château de la Bourdaisière. Mais pas seulement ! Côté histoire, sachez que le château à notamment appartenu à Marie Gaudin, souvent qualifiée de plus belle femme de son temps, et maîtresse de François 1er, Charles Quint et peut être du pape Léon X ! Côté restauration, notez aussi l’existence d’un bar à tomates ! Il faut dire que pas moins de 700 variétés composent la collection du conservatoire national de ce fruit découvert par Christophe Colomb en Amérique du Sud.

Château de la Bourdaisière

Château de la Bourdaisière

Dormir au jardin - Château de la Bourdaisière

Dormir au jardin - Château de la Bourdaisière

Guest & garden

Parallèlement, des propriétaires de chambres d’hôtes et de gîtes, disposant d’un jardin particulièrement conséquent, ont eu la bonne idée de se fédérer pour former le réseau Guest and Garden, qui s’étend sur l’ensemble du Val de Loire. Durant votre séjour, ces passionnés se feront une joie de partager leurs petits secrets de jardiniers.

Chambres d’hôtes : le petit Villandry, le logis de la Fouettière, le clos du Paradis, le manoir du Rouvre

Gîtes : la maison du jardinier, la petite Giraudière

Le logis de la fouettière

Le logis de la fouettière

Une dernière adresse pour dormir au jardin

Les gîtes et chambres d’hôtes du château de Jallanges

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

Un vol en montgolfière avec Air Touraine

Les sorties du mois

Chenonceaux en bateaux