La Jarnoterie, des visites oenotouristiques surprenantes !

En Touraine, il n’y a pas que des châteaux : il y a aussi un patrimoine naturel d’une grande beauté. Si les étendues de vignes à flanc de coteau offrent un paysage à couper le souffle, c’est aussi sous la terre que se cache un immense trésor.

Texte : Aude Journot / Photos : Vignoble de la Jarnoterie et Céline Béron (Office de tourisme Touraine Nature)

Le vignoble de la Jarnoterie

A Saint-Nicolas de Bourgueil, le Vignoble de la Jarnoterie nous invite à découvrir un héritage surprenant, et il y a des invitations qui ne se refusent pas ! Depuis 1893, cinq générations se succèdent sur le domaine de 25 hectares.

Aujourd’hui Carine et Didier Rezé perpétuent la tradition de ce savoir-faire avec une immense passion et l’unique objectif de révéler au monde les saveurs de ce terroir ! Reconnue “Cave d’excellence”, la Jarnoterie accueille les visiteurs toute l’année pour des dégustations commentées.

Vignoble de la Jarnoterie

Vignoble de la Jarnoterie

Vignoble de la Jarnoterie

Vignoble de la Jarnoterie

Un rendez-vous insolite à ne pas rater

D’avril à août, tous les vendredis à 10h15, un rendez-vous très particulier vous attend, avec la fameuse “visite oenotouristique surprenante” ! Cela résonne comme la promesse d’un moment inoubliable, n’est-ce pas ?

Rendez-vous donc sous terre inconnue, à 25 mètres sous les vignes, dans un site extraordinaire : un réseau de galeries millénaires ! Ici, bien à l’abri, dans ces caves de tuffeau, Carine et Églantine proposent un moment hors du temps.

25 mètres sous terre, place à l’élégance

Vignoble de la Jarnoterie - Saint-Nicolas-de-Bourgueil

Vignoble de la Jarnoterie

Au milieu des fûts de châtaigniers où sont élevés leurs vins, dans la fraîcheur de cette cave hors du commun, ils vous racontent tout ! L’exigence d’un travail rigoureux, la subtilité du cépage cabernet franc, la patience, la magie du vigneron,.. puis enfin le cadeau, l’élégance, les notes délicates et fruitées…

Place alors à la dégustation où, les papilles en éveil, on se laisse emporter par les explications de Carine dont la passion n’a d’égal que sa poésie. Si les mots pouvaient danser contre les murs pour nous revenir en musique, ils seraient assurément de ceux là. Il y a des instants magiques, où le temps est suspendu, le feu crépite dans la cheminée et l’on jurerait entendre un vigneron jouer quelques notes de musique !

La visite se termine déjà. Fin de la parenthèse enchantée. Il faut refaire surface, mais le pari de Carine et Didier est gagné : la passion du vin est transmise.

Pratique

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

La Bourdaisière et Le Rivau : 2 châteaux, 2 festivals !

Il était une fois, à Amboise, le Château de Pray…

Trottinettes électriques, gyropodes, Fat Bike…