De nombreuses espèces à découvrir… et à protéger !

Association naturaliste, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) œuvre au quotidien pour la conservation des espaces naturels, la protection des espèces et pour la sensibilisation et l’éducation à l’environnement. Dans une variété de paysages naturels remarquables, des guides nature de la LPO animent des sorties accompagnées autour de l’observation des sternes, balbuzards, et autres hirondelles. Et pour continuer longtemps à profiter de ce spectacle, des particuliers, mais aussi des sites touristiques jouent le jeu de cette protection de la biodiversité : ils arborent le label “Refuge LPO”.

Des châteaux aux côtés de la Ligue pour la Protection des Oiseaux

Dominant la Loire, le célèbre château royal d’Amboise s’est engagé depuis 2016 aux côtés de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, et se veut un modèle pour la préservation de nos amis à plumes. Avec ses jardins classés « Jardins remarquables », la certification du Château d’Amboise en Refuge LPO s’inscrit dans une volonté de protéger la biodiversité et de montrer de bonnes pratiques aux visiteurs : une vingtaine de nichoirs jalonnent le jardin et aucun traitement phytosanitaire n’est utilisé.

Lors de votre visite du jardin, vous pourrez observer jusqu’à 82 espèces d’oiseaux, dont 35 espèces nicheuses, à savoir, des mésanges, des faucons crécerelles, des rouges-gorges familiers, des chouettes hulottes, des martinets noirs et également des hirondelles de fenêtres jouant à cache-cache dans les remparts du château.

Nichoir installé dans le jardin du château

Nichoir installé dans le jardin du château

Château royal d'Amboise - Refuge LPO

Château royal d'Amboise - Refuge LPO

Tichodrome échelette - Ligue pour la protection des oiseaux

Tichodrome échelette - Ligue pour la protection des oiseaux

Convié en 2012 dans l’exceptionnel château de Villandry et ses magnifiques jardins, la délégation tourangelle de la Ligue pour la Protection des Oiseaux s’est faite une joie de classer le domaine « Refuge LPO ». Près de 90 espèces d’oiseaux ont été recensées parmi lesquels Chouette hulotte, Epervier d’Europe, Pluvier doré, Sittelle torchepot, Pic épeichette, Bouvreuil pivoine, Pipit des arbres, Aigrette garzette, Accenteur mouchet, Choucas des tours, Mésange nonnette, Hirondelle de rivage, Œdicnème criard, Héron garde-bœufs, et autres Grive mauvis virevoltent entre 9 hectares de forêt, 6 de jardins et 9 hectares de prairie bordant le Cher.

Les jardins du château de Villandry sont classés refuge de la Ligue de Protection des Oiseaux. Des nichoirs accueillent de nombreuses espèces d'oiseaux migrateurs, qui font ainsi leur nid dans ce refuge LPO.

Jardins du château de Villandry

Mentionnons également un autre château, viticole cette fois : le château de Minière, aux Coteaux-sur-Loire. Le domaine a adopté depuis 2013 une démarche d’agriculture biologique, et est devenu refuge LPO en 2017. Au-delà du vin, des ruches ont naturellement trouvé leur place sur l’exploitation, et cohabitent avec les oiseaux dont le chant accompagne les visiteurs qui poussent la porte de cette cave touristique, ou qui résident dans l’un des gîtes.

Château de Minière - Les Coteaux-sur-Loire. Refuge de la Ligue pour la Protection des Oiseaux.

Château de Minière – Les Coteaux-sur-Loire

Des activités liées aux oiseaux

Le Parc Naturel Loire Anjou Touraine, la Maison de la Loire, mais aussi Val de Loire Ecotourisme et Touraine Terre d’Histoire : les sorties accompagnées proposées par les guides de ces structures donnent régulièrement l’occasion d’observer (sans déranger !) les populations de volatiles.

Le mini-golf aux oiseaux du Lac de Rillé est ouvert d’avril à novembre. Plus qu’une promesse de passer un agréable moment en famille, il fait la part belle à la nature. Ce golf miniature de 18 trous est jalonné de sculptures représentant les oiseaux de la région, et se double ainsi d’un parcours pédagogique réalisé en lien avec le Parc Naturel Régional, et mis en œuvre par le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement en collaboration avec la LPO.

Le minigolf aux oiseaux a été conçu avec l'appui de la Ligue pour la protection des Oiseaux. Des sculptures en bois représentent différentes espèces d'oiseaux migrateurs et non migrateurs, que l'on peut d'ailleurs observer en vrai via deux postes d'observations installés un peu plus loin, autour du lac.

Minigolf aux oiseaux – Lac de Rillé

Plus au sud, non loin de la forêt de Saché, se trouve l’atelier de Christine Vincent, véritable temple du bien être pour tous les oiseaux. Son espace fourmille d’adorables mangeoires et nichoirs en osier. Comptez de 12 € à 50 € pour une mangeoire, et de 40 € à 80 € pour un nichoir, ainsi que de l’alimentation spécialisée certifiée par la LPO.*

Plume et brin d’osier propose également de nombreuses activités telles que des initiations au tressage (tout public, dès 3 ans, à partir de 12 euros sur réservation) et une visite ludique et pédagogique sur la vannerie d’osier (sur rendez-vous également).

*La Ligue pour la Protection des oiseaux préconise de nourrir les oiseaux d’octobre à mars. Elle met à disposition toute une gamme d’aliments variés (de 5,4 à 35 euros) pour les mangeoires. Sont disponibles des pains de graisse (2,8 € l’unité) mélangés avec des insectes, des graines de tournesol, des fruits rouges. Les sacs avec graines de tournesol bio (14,5 € par 5 kg) sont le plus recommandés. Vous pouvez également vous procurer des seaux avec des boules de graine sans huile de palme (19 € les 60 boules) ou encore les mix “I love robins” pour les merles (24 € les 2 kg).

Où peut-on s’endormir bercé par le chant des oiseaux ?

Classées « Hébergement Nature et Patrimoine » du Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine, les chambres d’hôtes la Varenne se situent près de Richelieu. Cette gentilhommière du XVIIème siècle est entourée de 500 hectares de forêt et de champs, et dispose d’une piscine chauffée en saison. Sur place, Joëlle vous accueille chaleureusement, dispensant de nombreux conseils sur les randonnées aux alentours, et mettant à votre disposition des vélos.

Près d’Amboise, le Gîte de la Touche est une maison familiale du 17e siècle en pleine nature ! Engagée pour la protection de la biodiversité, la famille à su préserver certains habitats naturels ainsi que des arbres séculaires. Propriété labellisée « Refuge Jardin d’Oiseaux » par la LPO, ce domaine est aussi un terrain de jeu pour un groupe d’écureuils se cachant dans un cèdre ancien et virevoltant autour des cerfs. Ce gîte prend soin de mettre à disposition des draps, du linge de toilette et de table, et prête également des vélos. Dans le même secteur, le camping les Patis fait également partie des refuges LPO.

Le Manoir de la Baillardière est également répertorié Refuge LPO. Depuis ce gîte du XVe et XVIIe dont la chapelle et l’escalier principal sont inscrits aux Monuments Historiques, vous rejoindrez aisément les jardins de Villandry (à seulement 7 km) et l’itinéraire de La Loire à vélo. Passionnés, les propriétaires seront ravis de vous faire découvrir ce manoir est chargé d’histoire, jadis acquis par leurs ancêtres, et qu’ils ont su préserver.

Camping les Patis - Refuge LPO : Ligue pour la protection des oiseaux. Indre-et-Loire, 37, France.

Camping les Patis – Refuge LPO

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

Le jardin secret

Les sorties du mois

La Touraine dans l’objectif de Joël Klinger