Balzac honoré à Tours et en Touraine !

Si Honoré de Balzac (1799 -1850) a passé la plus grande partie de sa vie à Paris, c’est à Tours qu’il est né. Et c’est dans la vallée de l’Indre, au château de Saché, qu’il venait très régulièrement séjourner. Il y a rédigé la majeure partie du Père Goriot et de César Birotteau. 220 ans après la naissance de ce génie de la littérature, c’est un réel plaisir de se plonger dans le roman de sa vie à travers différents lieux que l’on retrouve au fil de ses œuvres.

Balzac à Tours

A sa naissance, Balzac est confié à une nourrice dans la ville voisine de Saint-Cyr-sur-Loire. De 3 à 8 ans, il retrouvera ensuite la maison familiale de Tours, dans un hôtel particulier du centre-ville, avant d’intégrer une pension dans le département voisin. De ses souvenirs d’enfance ici, régulièrement rafraîchis à l’occasion de nombreux séjours à l’âge adulte, Balzac va tirer un attachement profond à la cité tourangelle. Ainsi, son roman le Curé de Tours n’est pas sans lien avec son admiration pour la Cathédrale Saint-Gatien et le Cloître de la Psalette.

Il appréciait également particulièrement les quartiers historiques, les bâtisses de caractère à l’instar de l’Hôtel Goüin, et bien sûr, la Loire. A 5 km de Tours, près du château de Moncontour que Balzac évoque dans “La femme de 30 ans”, Clément Sirgue embarque d’ailleurs d’heureux passagers pour des balades sur la Loire à bord de « La Rabouilleuse », un autre roman signé par le grand écrivain.

La cathédrale Saint-Gatien

La cathédrale Saint-Gatien

La Rabouilleuse et la Loire

La Rabouilleuse et la Loire

Les événements commémorant les 220 ans de sa naissance à Tours :

  • les visites guidées “Sur les pas de Balzac”, proposées par l’Office de tourisme Tours Val de Loire.
  • du 6 avril 2019 au 8 mars 2020, au Muséum d’Histoire Naturelle : exposition « Un animal des animots », qui explorera les rôles tenus par les animaux dans la littérature.
  • automne 2019 : un parcours nocturne mettra en lumière la maison de naissance de Balzac Rue Nationale et les « lieux balzaciens » du centre-ville.
  • novembre 2019 : installation d’une sculpture contemporaine « Balzac et la Comédie Humaine » dans le jardin de la Préfecture, juste en face de la gare de Tours.

Dans la vallée de l’Indre

De 1828 à 1845, Balzac va venir très régulièrement séjourner et trouver refuge chez Jean Margonne, au château de Saché. Celui-ci accueille désormais le musée Balzac. Outre la collection permanente, l’exposition “Balzac, qui êtes-vous ?” (du 19 octobre au 19 janvier) plonge dans l’intimité de l’écrivain à travers sa correspondance et les nombreux portraits qu’il a suscité. Un espace est également dédié au métier d’imprimeur, que Balzac exerça de 1826 à 1828.

Sur place, une randonnée baptisée « Le Lys dans la vallée » dévoile le charme bucolique des paysages évoqués par le grand écrivain qui prenait lui-même beaucoup de plaisir à se balader ici, vers le village de Villaines-les-Rochers, spécialisé dans la vannerie d’osier, ou encore vers le château d’Azay-le-Rideau. Le parcours oscille entre 10 et 14km (3 variantes possibles). Notez également que si vous séjournez à Azay-le-Rideau, vous avez la possibilité de louer des vélos sur place, puis de rejoindre Saché via une agréable boucle de 21km.

Musée Balzac - Saché

Musée Balzac – Saché

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

La nuit des châteaux

Les sorties du mois