La pause gourmande d’Hubert Giblet*

Simon Desiles et Eleanor Thomas ont posés leurs valises en Touraine fin 2019. Grand bien leur en a pris ! Après un joli parcours dans de très grandes maisons, ils ont racheté une institution ridelloise (auparavant tenue par Ghislaine et Jean-Luc Fèvre). La renommée de l’Aigle d’Or n’en a pas pâti car les nouveaux maîtres des lieux ont tenu à conserver les traditions et les savoir-faire, tout en apportant une jolie touche de modernité.

Simon Desiles, chef réservé, sauf dans sa cuisine !

Simon Desiles sort peu de sa cuisine. Se mettre en avant n’est pas dans sa nature… Mais ce n’est pas grave, sa cuisine parle pour lui ! Sarthois d’origine, il dispose d’un talent indéniable. Et il s’est aguerri dans des établissement prestigieux, tous étoilés Michelin, avec des objectifs précis :

  • Chez Michel Guérard, MOF (Meilleur Ouvrier de France), pour la cuisine bien-être d’un pionnier de la gastronomie moderne dans le Sud-Ouest ;
  • Chez Régis et Jacques Marcon, pour leur proximité avec la nature en Auvergne ;
  • Chez Benoit Vidal à Val d’Isère, pour la création et la rigueur ;
  • Mais aussi chez Vincent Arnould, MOF en Dordogne, dont il a apprécié la pédagogie et la modestie.
Simon Desiles et Eleanor Thomas. Restaurant l'Aigle d'Or, Azay-le-Rideau.

Simon et Eleanor ©Whoisreno

Ainsi, Simon Desiles a forgé son humble ligne de conduite par la rigueur et la passion. Sa philosophie : donner du plaisir à travers un travail bien fait. Sa cuisine va à l’essentiel, mais avec un caractère indéniable, et un résultat probant ! Personnellement, je trouve qu’il est toujours en progression, en s’affranchissant de plus en plus de l’héritage de ses prédécesseurs et en affirmant son style. Le guide Michelin ne s’y était pas trompé en lui octroyant rapidement un Bib Gourmand. Mais cette année, le Chef a décidé de ne pas subir la contrainte du tarif maximum imposé par cette distinction. Il pratique donc une cuisine de qualité et au juste de prix (sans que ce dernier ne soit d’ailleurs excessif !).

Gigot d'agneau - Restaurant l'Aigle d'Or, Azay-le-Rideau, France.

Le « simple » gigot d’agneau ©Hubert Giblet

L’équipe de l’Aigle d’Or met en valeur la culture culinaire de tout notre pays, avec une envie de transcrire un savoir-faire pleinement français. Le travail du Chef est d’un classicisme irréfutable, avec du caractère et de la vitalité.

Vous y trouverez des plats de tradition française et ligérienne, adaptés aux couleurs d’aujourd’hui, qui éveilleront votre curiosité gastronomique.

Pour exemple, le travail sur un « simple » gigot d’agneau est remarquable ! Le résultat : finesse, tendreté, accord parfait avec les aromates utilisés…

A la carte

Ici beaucoup d’importance est accordée aux produits de saison et à tout ce que le terroir local peut apporter. Pour illustrer mon propos, ce blanc-manger est accompagné d’un tartare de fraises provenant de la commune voisine, d’une crème au safran de Touraine tout aussi local, le tout aromatisé par des herbes et fleurs comestibles du jardin du restaurant.

Blanc manger aux fraises et au safran. Restaurant L'Aigle d'Or, Azay-le-Rideau.

Blanc manger aux fraises et au safran de Touraine. ©Hubert Giblet

Comme la mer ne baigne pas la Touraine, le Chef fait appel à des fournisseurs de la côte atlantique (mais elle n’est pas très loin !) pour nous servir des plats savoureux parfaitement exécutés. Pour vous mettre l’eau à la bouche : en amuse bouche un taramosalata corail de Saint-Jacques, sauce Cajun et biscuit sarrazin et, en plat, des langoustines de nos côtes, gelée végétale de brocoli, rillettes de tourteau et mousse d’oignon caramélisé… Divin !

Taramosalata corail de Saint-Jacques ©Hubert Giblet

Taramosalata corail de Saint-Jacques ©Hubert Giblet

Langoustines de nos côtes ©Hubert Giblet

Langoustines de nos côtes ©Hubert Giblet

Lors de notre dernier déjeuner, mes convives et moi avons été absolument conquis ! Quasiment la même émotion que lors de notre repas à Arbore et Sens… L’ensemble du menu, des amuses-bouches aux desserts, était gourmand, harmonieux (avec juste ce qu’il faut de plantes aromatiques et fleurs du jardin), cuit à la perfection et arrosé de sauces et jus dont on ne laisse pas une goutte au fond de l’assiette !

La carte évolue sans cesse, au gré des saisons, permettant au Chef de libérer sa créativité autour de produits frais et de saison, en circuit court.

Accueil et service

C’est Eleanor Thomas qui dirige l’équipe qui prend soin de vous, avec son léger mais délicieux accent anglais. Après une formation de juriste (eh oui !), Eleanor s’est passionnée pour la France et la pâtisserie… et a rejoint Simon à Val d’Isère puis l’a suivi en Périgord. A l’Aigle d’Or, en plus de la partie commerciale, elle s’implique toujours dans la pâtisserie ! L’équipe en salle est extrêmement agréable et à l’écoute. Résultat : le service est attentionné et sympathique.

La carte des vins propose une large sélection, diverse en appellations, cépages et millésimes. Derrière le développement de cette « bible » de 250 références, stockées dans une belle cave voutée et fraîche, ont eu lieu de nombreuses rencontres avec des vignerons talentueux de toute la France. L’équipe du restaurant saura éclairer votre choix : pour tous les goûts, du débutant à l’amateur, vous serez judicieusement conseillés pour des accords mets vins délicieux.

Pour ce qui est de l’ambiance, elle est cosy…

Le restaurant se compose de deux salles chaleureuses et d’une terrasse verdoyante pouvant accueillir une trentaine de convives. La salle principale compte une dizaine de tables, bien espacées. Chauffée au feu de bois l’hiver, une atmosphère « hors du temps » incite à y partager des moments d’intimité en famille, entre amis ou en amoureux… Côté jardin, une deuxième salle, plus familiale, tend vers une ambiance chic et bucolique. Elle est idéale pour des événements privés, personnels ou professionnels.

Lors des beaux jours, vous profiterez du jardin clos et fleuri, caché derrière la bâtisse, très prisé des connaisseurs de la maison. Il offre un cadre naturel et paisible pour profiter d’un moment de gastronomie dans la vallée de la Loire.

L'Aigle d'Or ©ADT Touraine / Marieke Gourdin

L'Aigle d'Or ©ADT Touraine / Marieke Gourdin

Côté salle ©Whoisreno

Côté salle ©Whoisreno

En terrasse ©ADT Touraine / Laura Guion

En terrasse ©ADT Touraine / Laura Guion

En toute saison, l’Aigle d’Or mérite votre visite

Au coin du feu en hiver, en terrasse en été, chaque période de l’année est propice à une halte gourmande ici. Mais en plus, en été, si vous souhaitez prolonger le plaisir, vous pouvez également goûter aux créations culinaires du restaurant, en mode tapas tourangeaux, à la Poule d’Ô : cet ancien moulin posé sur l’Indre vous permet de passer d’agréables moments de détente gourmande…

Menu Déjeuner durable, le midi des jeudi et vendredi, à 38€

Menu Végétal, disponible à tous les services, à 40€

Menu des Aigles en 3 services (+ amuse bouche et mignardises) à 53€

Menu l’Envol en carte blanche de 7 services, le soir et le dimanche midi, pour l’ensemble des convives, à 75€

Menu Enfant à 18€

Bons cadeaux menus + boissons

Restaurant l’Aigle d’Or

10 avenue Adelaïde Riché -37190 AZAY-LE-RIDEAU

Ouvert du mercredi soir au dimanche midi, midi et soir, et le dimanche soir d’avril à septembre

https://laigle-dor.com  – 02 47 45 24 58 – contact@laigle-dor.com

 

*Hubert Giblet, gourmet gourmand qui gère le festival des Automnales de la Gastronomie au sein de l’association Val de Loire Terres de Gastronomie et de l’Office de Tourisme Azay-Chinon Val de Loire.

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

Les sorties du mois

Que faire pendant les vacances d’hiver ?