Et à leur parfum !

Le climat ligérien réussit particulièrement bien aux rosiers, que l’on retrouve très régulièrement dans les jardins de Touraine. La couleur des roses permet de composer d’attrayants tableaux végétaux, qui exhalent de surcroît de subtils parfums. Le village de Chédigny, le château du Rivau (Lémeré) et la roseraie des chemins de la rose (Douai-la-Fontaine) offrent ainsi une échappée « Roses » en Val de Loire ponctuée par la visite de ces trois lieux, et même de quelques sites aux alentours.

Signification de la couleur des roses

La couleur des roses au Château du Rivau - Echappée roses en Val de Loire.

Les roses du château du Rivau

Cultivée en Chine et en Perse depuis plus de 5000 ans, la reine des fleurs a une symbolique très forte, construite au fil du temps.

S’y attachent plusieurs légendes : dans la mythologie grecque, la rose est une nymphe ressuscitée par Chloris (déesse des fleurs), embellie par Aphrodite, parfumée par Dionysos, et rendue pleine de charme par les Trois Grâces.

Quant aux épines des roses, la mythologie romaine y voit des flèches décochées par Cupidon. Mais revenons au temps présent. Dans le langage des fleurs, au jardin comme chez le fleuriste, la couleur des roses est porteuse d’un sens bien précis :

  • La rose rouge : couleur de l’amour passionnel. Une variété : Souvenir de Claudius Denoyel.
  • La rose de couleur… rose : symbole parfait du romantisme et de la beauté. Une variété : la rose « Quatre saisons de Damas ».
  • La rose orange : l’amour caché. Une variété : rosier Orange Supreme.
  • La rose jaune : l’amitié et la bienveillance ; parfait pour un cadeau de convalescence ! Une variété : Rose Maigold.
  • La rose blanche : l’amour pur, immaculé, incarné par exemple par la rose Annapurna.
  • La rose violette : couleur indiquant une profonde tendresse. Une variété : la rose « Charles de Gaulle ».

L’échappée roses en Val de Loire, de la Touraine à l’Anjou.

Votre immersion dans le monde des roses se fera idéalement de mai à juillet, pour profiter du plus grand nombre de rosiers en fleur. Votre première étape peut démarrer par le village-jardin de Chédigny et ses 1000 rosiers (270 espèces, et en grande majorité des rosiers anciens), plantés au pied des murs. Luxuriante, la nature fait corps avec les maisons. Des promenades florales guidées sont organisées toute l’année, en plus de la grande fête des roses (fin mai).

Dormir et manger sur place : les chambres d’hôtes et le restaurant du Clos aux Roses.

Les roses de Chédigny, un village haut en couleur !

Les roses de Chédigny, un village haut en couleur !

Le festival des roses de Chédigny

Le festival des roses de Chédigny

On file ensuite entre Chinon et Richelieu, au château du Rivau. Ses jardins extraordinaires abritent notamment un conservatoire de la rose parfumée, créé avec passion par Patricia Laigneau, et labellisé par le Conservatoire des collections Végétales Spécialisées. 450 variétés se présenteront à vos yeux et à vos narines, avec en décor les jolies pierres d’un château tout droit sorti d’un conte de fées.

Au début du XIXe siècle, il n’existait que quelques dizaines de variétés. C’est alors que l’épouse de Napoléon, l’impératrice Joséphine, se prit de passion pour les roses. Entre 1804 et 1814, elle planta dans le parc de la Malmaison près de 250 variétés de roses. La majeure partie de ce qui fut la première grande collection français était des roses galliques, qu’on appela alors roses de France.

Ces roses aux extraordinaires coloris, presque toujours diaprés, du pourpres au blancs-rosés en passant par le gris et même de vrais bleus, devinrent une passion française. Beaucoup ont été perdues, remplacées par des roses modernes qui refleurissent une seconde fois mais qui ne possèdent ni leurs diversités de couleurs ni leurs parfums. Témoins de cette époque, La Belle Sultane, Bizarre triomphant, Evêque, Cerisette la jolie, Aimable amie, Belle sans flatterie, Belle Hélène, Bouquet de Vénus, Pourpre charmant ou encore Ornement de la Nature, fleurissent dans les jardins du Rivau.

Dormir et manger sur place : l’hôtel et les deux restaurant du château du Rivau (La table des fées et Jardin Secret).

La couleur des roses au Château du Rivau - Echappée roses en Val de Loire.

Conservatoire de la rose parfumée – Château du Rivau

La fin de ce périple dédié à la couleur des roses vous fera pousser la porte… d’une roseraie. Logique ! Cap donc sur Les Chemins de la Rose, à Doué-la-Fontaine : dans un élégant parc à l’anglaise de 4 hectares, pas moins de 13 000 rosiers s’épanouissent et font l’objet de multiples événements au fil de l’année.

Dormir et manger sur place : Auberge Bienvenue à Doué-la-Fontaine.

Une étape de plus aux couleurs des roses ?

Passionné(e) par la reine des fleurs, vous souhaitez le parcours le plus complet possible ? Sur votre parcours, on vous suggère alors d’ajouter une journée près de Tours, entre vos étapes de Chédigny et du Rivau.

Abritant le repos éternel du poète Pierre de Ronsard, le Prieuré Saint-Cosme n’est pas en reste côtés roses, qu’elles soient blanches, jaunes, rouges, roses… Il en est de même pour les jardins du château de Villandry, avec notamment des rosiers tiges donnant de la hauteur au potager Renaissance, mais aussi des rosiers grimpants offrant des alcôves florales au doux parfum.

A lire aussi : quand tailler les rosiers ?

Les roses du jardin de Villandry

Les roses du jardin de Villandry

Des roses de couleur blanche, au prieuré Saint-Cosme.

Des roses de couleur blanche, au prieuré Saint-Cosme.

Pour aller plus loin

Tous nos articles magazine pour bien préparer votre séjour

Vivez un séjour d’exception en Loire-Anjou-Touraine

Les sorties du mois